banque en ligne
Accueil du site > actualité > Les banques « low-cost » à la veille des changements

Les banques « low-cost » à la veille des changements

vendredi 26 janvier 2018,

Les frais bancaires augmentent. Orange, un concurrent potentiellement puissant, arrive. La tentation des réseaux sociaux commence à poindre. Plusieurs paraissent sur l’avenir des banques exclusivement en ligne.

L’arrivée d’Orange alimentent les commentaires et les interrogations parmi les banques. Il faut reconnaitre qu’il s’agit d’un gaillard avec un réseau d’agence qui couvre tout le territoire. De plus, Orange s’est forgé une expérience très heureuse avec ses systèmes de banque par téléphone en Afrique où l’entreprise compte désormais plus de 12 millions de clients.

Les frais bancaires repartent à la hausse ainsi cette année, 13 nouvelles banques factureront pour la 1ère fois des frais de tenue de compte. Selon le comparateur Panorabanque, « en 2016, les Français vont payer en moyenne des frais de tenue de compte en hausse de 77% passant de 9,20€ à 16,30€ par an. ». Les banques exclusivement en ligne (BEL) échappent à ce mouvement, leur recrutement de clientèle est principalement économique. D’autant plus, qu’elle offre la carte bancaire gratuitement.

Entre les offres de bienvenue, la carte gratuite et des frais bancaires économiques, l’attractivité des BEL progresse selon le cabinet Simon-Kucher. « La part de banques exclusivement en ligne est passée en un an de 7,1 % à 8,3%. » déclare Florent Jacquet, partner Simon-Kucher. Actuellement, 23% des clients désirent passer à la BEL contre 15% l’an passé. La France reste en retard sur le reste de l’Europe. En terme de marché, les leaders restent les même ING Direct, Boursorama, Fortuneo, Hello Bank. Boursorama mise sur une stratégie de volume, BNP Paribas migre certains clients vers Hello Bank. Il est probable que l’arrivée d’Orange change la donne.

La Poste, BPCE ou encore BNP Paribas ont signé, en 2015, des partenariats avec les réseaux sociaux Facebook et Twitter afin de se renforcer dans le digital. Alexis Chéry, directeur chez Simon-Kucher, explique que « 10% des clients ont déjà consulté la page de leur banque sur Facebook. » Son cabinet a mesuré les attentes des clients en matière de opérations bancaires sur Facebook. Ils déclarent à 30% être, peu ou prou, prêts à utiliser leur compte bancaire au travers de Facebook. Les 4 principales attente concernent l’opposition à une carte de paiement, joindre son conseiller ou commander un chéquier ou une carte. Les clients restent néanmoins 64% à vouloir séparer leur argent et les réseaux bancaires.

Dans cette course « au low cost », la rentabilité conduira à des affinements stratégiques dans ce marché à la fois concurrentiel et en croissance.

A propos de l'auteur

.

Crédit immobilier

Découvrez nos fiches techniques sur le crédit immobilier. Prêt amortissable, prêt in fine, prêt palier, assurance décès ... En savoir plus sur ces notions utilisées par la banque.

banque credit immobilier

Epargne

Livret A, plan épargne retraite, assurance vie, placements boursiers,ompte épargne logement ... découvrez nos fiches sur les solutions d'épargne proposées par les banques.

banque epargne

La banque

Nous vous proposons de nombreuses fiches afin de mieux comprendre la banque, son monde, son vocabulaire, ses notions et services ... de manière à mieux vous y retrouver devant votre banquier.

Labanque
Suivre la vie du site     Suivez nous sur Twitter    Facebook   


Partenaires :
Contact - Qui sommes nous ?
Annuaire
Dossiers
Actualité banque finance
Lexique vocabulaire bancaire
Convertisseur de devises
Calcul de prêt