banque
Accueil du site > enligne > Le rôle méconnu du courtier

Le rôle méconnu du courtier

mercredi 29 mars 2017,

Indépendant ou salarié, le courtier s’occupe de trouver et de négocier les meilleures offres pour le compte de son client. Son métier, souvent méconnu des particuliers, est pourtant d’une précieuse aide. Voici les clefs pour appréhender cette étonnante profession.

Que fait un courtier ?

Jouant le rôle d’intermédiaire entre deux parties, le courtier défend l’intérêt de ses clients auprès des entreprises et organismes extérieurs avec qui il doit traiter. Pour conseiller au mieux sa clientèle, dans les choix et les décisions qu’elle aura à prendre, afin de réaliser des économies sur un marché donné, le courtier doit posséder des connaissances et compétences propres à son périmètre-métier.

Tout d’abord, il est impératif pour un courtier de se tenir informé des différentes évolutions du secteur dans lequel il opère.

Par exemple, un courtier en assurance, doit parfaitement connaître le marché de l’assurance ainsi que ses principaux acteurs. Pour guider ses clients vers des offres qualitatives et adaptées, le courtier se doit d’être un véritable expert dans son domaine d’activité particulier. Dans le domaine général de l’assurance on pourra ainsi trouver des courtiers spécialisés dans des niches d’activités : assurance perte d’emploi, assurance pour crédits immobiliers, assurance logement…

"Avant tout être courtier en immobilier c’est faire preuve d’une vraie objectivité quant aux produits proposés. Dans notre secteur nous apportons une vraie valeur ajoutée en comparaison aux promoteurs immobiliers, qui eux, souhaitent vendre leurs produits."

selon David Azoulay - Directeur d’une société spécialisée dans le courtage d’appartements neufs en région toulousaine.

Pour accompagner au mieux cette clientèle, l’expert en courtage devra attentivement analyser ses besoins. Avec une bonne compréhension des attentes client, il sera à même de comparer et de sélectionner le contrat le plus adapté, puis d’en négocier les tarifs. Faisant valoir les intérêts de son client, le courtier a également une mission de conseil auprès de celui-ci : anticipation du marché, risques liés à un contrat, …

Selon le Code des Assurances, le courtage (autrement appelé “intermédiation”) en assurance ou en réassurance est « l’activité qui consiste à présenter, proposer ou aider à conclure des contrats d’assurance ou de réassurance ou à réaliser d’autres travaux préparatoires à leur conclusion. N’est pas considérée comme de l’intermédiation en assurance ou en réassurance l’activité consistant exclusivement en la gestion, l’estimation et la liquidation des sinistres (art. L511-1 du code des assurances)

Par ailleurs, le suivi du client ne se limite pas à la signature d’un contrat préalablement négocié par le courtier. Le rôle du courtier se poursuit bien au-delà de la signature du contrat, et plus particulièrement en cas de litige ou bien lors des périodes de renégociations de contrats.

Comment devenir courtier ?

Il n’y a ni parcours ni études spécifiques pour devenir courtier. Cependant, il est conseillé d’avoir au minimum un BAC+2, dans un secteur se rapprochant de la spécialisation du candidat, (par exemple, un BTS assurance) ou dans une branche se rapprochant du métier de courtier de manière générale (comme un DUT Carrière Juridique, DEUST Banque Organisme Financiers et de Prévoyance). En revanche, pour évoluer rapidement au sein d’un cabinet ou pour devenir indépendant, il est préférable de posséder un BAC+5. Dans ce cas, il existe des licences (BAC+3) et masters (BAC+5) qui offrent directement accès à la fonction de courtier : Écoles Supérieures de Commerce et de Gestion, les Écoles Nationales d’Assurance, les masters professionnels de droit et de finance, etc. Pour choisir vers quelle formation se tourner, le choix du candidat dépendra du type de courtage pour lequel il souhaite exercer.

Quelles compétences pour devenir courtier ?

Bien qu’il n’y ait pas de formation de courtage à proprement parler, le candidat se doit tout de même de maîtriser et d’apprécier les points suivants :

Le sens du commerce
Basé sur les conseils et sur les échanges commerciaux, son travail est fortement lié au monde du commerce. La négociation, la gestion et les calculs feront également partie intégrante de son emploi du temps.

L’esprit analytique
Pour proposer des solutions adaptées, une forte capacité d’analyses est requise. Voir au-delà des besoins du moment et anticiper les changements du marché, le courtier doit imaginer et envisager toutes les possibilités d’actions. En parallèle, il est nécessaire qu’il analyse et qu’il s’intéresse à son marché afin d’être à l’avant-garde les meilleurs produits à ses clients.

Quels sont les différents types de courtages ?

Une fois le métier de courtier bien appréhendé, le candidat devra choisir sa spécialisation. Il existe plusieurs types de courtages… La liste est longue, il faudra donc faire son choix en fonction des secteurs que l’on apprécie :

  • Courtier en assurance (Le Lynx, Assurland… voir fiche métier détaillée)
  • Courtier en travaux (Illico Travaux, Activ Travaux…)
  • Courtier en voyages (Addict Voyages, Trouvtoo voyages, Neorizons…)
  • Courtier en énergie (PowerFoule, Pros-Energies)
  • Courtier en immobilier (IMMO9, Net-Investissement…)
  • Courtier en bourse (Boursorama, Bourse Direct...)
  • Courtier en crédits (Empruntis, BoursedesCrédits…
  • Courtier en prêts (Empruntis, MeilleurTaux, CAFPI…)

De manière générale, chaque courtier commence par gérer des contrats d’assurance dans des cabinets de courtage. Ensuite, en fonction de ses compétences, il peut voir sa situation évoluer en gagnant de nouveaux contrats, de nouveaux clients et donc plus de responsabilités.


RUBRIQUE :   

A propos de l'auteur

. Titulaire d'une MSG à l'université Paris Dauphine, analyste financier pendant 10 ans dans un gros groupe bancaire, Florent est rédacteur sur banque.org depuis le lancement du site.

Crédit immobilier

Découvrez nos fiches techniques sur le crédit immobilier. Prêt amortissable, prêt in fine, prêt palier, assurance décès ... En savoir plus sur ces notions utilisées par la banque.

banque credit immobilier

Epargne

Livret A, plan épargne retraite, assurance vie, placements boursiers,ompte épargne logement ... découvrez nos fiches sur les solutions d'épargne proposées par les banques.

banque epargne

La banque

Nous vous proposons de nombreuses fiches afin de mieux comprendre la banque, son monde, son vocabulaire, ses notions et services ... de manière à mieux vous y retrouver devant votre banquier.

Labanque
Suivre la vie du site     Suivez nous sur Twitter    Facebook   


Partenaires :
Contact - Qui sommes nous ?
Annuaire
Dossiers
Actualité banque finance
Lexique vocabulaire bancaire
Convertisseur de devises
Calcul de prêt